La fille du père Noël

Publié le par Rubis

La fille du père Noël

Il m'a trouvée au petit matin
Toute nue dans ses grands souliers
Placés devant la cheminée
Pas besoin de vous faire un dessin
De battre, son coeur s'est arrêté
Sur le lit, il a jeté son fouet
Tout contre moi, il s'est penché
Et ma beauté l'a rendu muet
Fatigué, il a la gueule de bois
Toute la nuit, il avait aidé son père
Dans le feu, il a remis du bois
Dans la cheminée, y'avait pas mon père
J'étais la fille du père Noël
C'était le fils du père Fouettard
Je m'appelais Marie-Noëlle
Il s'appelait Jean-Bal
thazar
Il me prend dans ses bras
Je lui dis mais non Balthazar
Ne fais donc pas le fier à bras
Je suis tombée là par hasard
Toute la nuit, il avait fouetté
A tour de bras les gends méchants
Toute la nuit, j'avais donné
Des cadeaux à tous les enfants
J'étais la fille du père Noël
C'était le fils du père Fouettard
Je m'appelais Marie-Noëlle
Il s'appelait Jean-Bal
thazar
J'étais la fille du père Noël
C'était le fils du père Fouettard
Je m'appelais Marie-Noëlle
Il s'appelait Jean-Bal
thazar
Descendue chez lui par erreur
J'étais là dans ses souliers
Et comme il ne pouvait pas prendre mon coeur
Il m'a remise sur le palier
J'étais la fille du père Noël
C'était le fils du père Fouettard
Je m'appelais Marie-Noëlle
Il s'appelait Jean-Balthazar
J'étais la fille du père Noël
C'était le fils du père Fouettard
Je m'appelais Marie-Noëlle
Il s'appelait J
ean-Balthazar

Paroles de Jacques Lanzmann.
Musique de Jacques Dutronc.

Publié dans Chansons